10 questions pertinentes sur la location meublée

10 questions pertinentes sur la location meublée

10 questions pertinentes sur la location meublée

La location meublée a le vent en poupe ces trois dernières années. Elle séduit la plupart des bailleurs et leur permet de gagner davantage, d’échapper à la loi sur le plafonnement des loyers et de gratifier d’une fiscalité clémente. Ces motivations sonnent faux parfois.

1 – Quel type de logement convient à la location meublée ?

Un appartement à destination d’habitation et respectant les normes en vigueur, disposant assez de fenêtre, d’une surface minimale de 9 m2, peut être loué en meublé. Un logement de trois à quatre pièces ne s’ajuste pas aux besoins d’une famille.

2 – Où trouver un appartement meublé ?

La plupart des logements meublés mis en location concernent les petites surfaces, des studios ou deux pièces dans les villes universitaires, les grands centres urbains, les pôles de congrès ou encore dans les cités balnéaires. Ces biens meublés doivent offrir au preneur tout le confort nécessaire.

3 – Quels sont les équipements à destination locative ?

Même s’il n’existe pas de règlements précis sur le bail et le logement, il est du moins nécessaire que le logement soit équipé d’un lit, d’une table et de chaises, de vaisselle. Une clientèle de cadres doit bénéficier d’une connexion Wi-Fi, d’un écran plat ou encore d’une micro-onde.

4 – La location meublée est-elle moins chère que la location vide ?

Louer vide est beaucoup moins cher. C’est avéré qu’un appartement meublé est de 15 à 20 % plus onéreux qu’un habitat vide, les équipements sont comptabilisés sur les loyers et assujettis à des charges très importantes à l’exemple des travaux et de l’achat de tout le mobilier. Les rénovations entre deux locataires sont nécessaires, car seuls les logements irréprochables attirent sans difficulté la clientèle.

5 – Comment se comporte le rendement

Un appartement meublé n’est pas censé rapporter nettement plus qu’un logement non meublé en termes de rendement. Les charges sont beaucoup plus imposantes que la location vide dans le cadre de la location aux biens mobiliers.

6 – Est-il facile d’expulser un locataire avec un bail meublé ?

Il n’est pas facile d’expulser un locataire avec un bail meublé. Nombreux pense que c’est facile de mettre à la porte un occupant d’un appartement meublé, pourtant les démarches à entamer lors de l’expulsion sont semblables dans l’expulsion d’un locataire avec un contrat meublé que nu.

7 – Est-ce que les loyers sont plafonnés ?

Les loyers des appartements meublés échappent au plafonnement. À chaque relocation, il est possible de fixer librement son loyer. Et cela implique tous les logements de toutes tailles. Toutefois la situation économique actuelle ne permet pas d’augmenter énormément le loyer.

8 – Quels sont les intérêts fiscaux ?

Du point de vue fiscal, les revenus tirés de ce type de location sont estimés comme étant des bénéfices commerciaux et industriels connus sous l’appellation de BIC. Si le coût des loyers d’un appartement équipé de biens mobiliers est inférieur à 32 600 euros par an, le régime du micro-BIC s’effectue par défaut. Dès lors, les BIC bénéficient d’un abattement forfaitaire allant de 50 %.

9 – Quels sont les services issus de la location meublée ?

Il existe des agences immobilières spécialisées en location meublée. Leur travail consiste à présenter le bien sous un meilleur jour et à proposer un personnel compétent aux locataires. C’est un service complet. En outre, il est aussi possible de se contenter d’un simple service de mise en relation sans pour autant prémunir la gestion complète de l’agence. C’est le locataire qui payera ensuite la commission.

10 – Quelle est l’agence à consulter ?

Si vous êtes à la recherche d’un appartement meublé à destination locatif voire un appartement à vendre Arles, il est conseillé de profiter des services complets de gestion d’une agence immobilière telle qu’ERA immobilier Arles.